Plume et parchemin

Plume et parchemin

1 - Asher et Jean-Claude : Julianna, une jeune humaine

Les personnages sont la propriété de Laurell k. Hamilton - les histoires suivantes sont inspirées de ses livres et d'autres fan fictions lues ici et là.


Elle était jeune et jolie mais n'était pas née au sein de l'aristocratie à une époque où cela  avait beaucoup d'importance. Elle n'était que la femme de chambre de la princesse Anne-Marie d'Orléans. Elle fréquentait les princes et les nobles mais ne l'était pas elle-même, mais elle savait bien qu'elle ne faisait pas partie de cette société.
Elle était amoureuse d'un homme qui devait descendre des Dieux que vénéraient les anciens grecs, car ses cheveux étaient d'or pur et ses yeux avaient la couleur d'une pierre précieuse bleue pâle, quelque chose qui n'existe pas dans notre monde. Il était tendre avec elle et quand il l'embrassait, elle se disait qu'elle pourrait bien mourir à l'instant et elle n'en avait cure.

Il avait déjà un amant et Julianna avait réalisé qu'ils étaient autre chose qu'humains car il était impossible d'être aussi parfaitement beaux. Et parce qu'il aimait Jean-Claude, aussi sombre de cheveux que l'élu de son coeur était lumineux, elle était aussi un peu amoureuse de lui. Elle ne pouvait pas être jalouse, qu'était-elle pour mériter l'attention de ces deux êtres si parfaits ?

Elle l'aimait, égoïstement, inconditionnellement et ses visites se faisaient plus fréquentes jusqu'à cette nuit où il lui avait prouvé son amour. Elle en aurait pleuré parce que de toutes les personnes au monde, il l'avait choisie, elle ! Elle aurait dû être destinée à une vie de servitude et il était venu la chercher pour la sauver.
Vampires  : elle avait entendu parler des ces légendes quand elle était enfant et plus tard, elle avait raconté ce genre d'histoires parce que la princesse aimait qu'on lui lise des histoires de revenants. Julianna était quelqu'un de pragmatique et n'étant pas de la noblesse elle n'était pas sujette aux évanouissements et aux langueurs des femmes. Elle ne croyait pas aux revenants  à tout ce surnaturel mais elle accepta le fait sans un seul instant d'incrédulité. Il était Asher, elle l'aimait, il n'y en avait qu'un seul comme lui et elle se moquait de ce qu'il était, elle l'aimait c'est tout.
Puis, il l'avait emmenée à la cour de Belle Morte et elle avait tremblé devant elle, sa main droite agrippant la main d'Asher, sa main gauche celle de Jean-Claude. Elle n'était qu'une humaine à la cour des créatures qui hantaient les nuits, buvaient du sang jusqu'à la mort si tel était leur désir.
"Prends-moi" murmurait-elle parfois la nuit quand elle voyait son amant se retenir de peur de la corrompre. "Fais de moi ta servante, je te veux pour toujours Asher" mais il ne prenait pas son humanité.
Jean-Claude lui avait expliqué pourquoi un jour " tu mourras s'il fait cela" avait-il dit simplement et elle était restée immobile, et avait posé le tissu qu'elle brodait.
"et si c'est moi qui  meurs la première, il mourra aussi ? "
Jean-Claude n'avait pas répondu  mais elle avait lu la réponse sur son visage et dorénavant elle n'avait plus jamais demandé à Asher de faire d'elle sa servante.
Julianna avait vu d'autres vampires et combien ils pouvaient être impitoyables. Elle avait compris qu'elle serait une responsabilité et une faiblesse pour Asher et il ne pouvait pas se le permettre.



29/04/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres