Plume et parchemin

Plume et parchemin

Ady Endre - Párizsban járt az Õsz

L'automne est passé par Paris

 Hier, à Paris, l'automne s'est glissé sans bruit.
Il descendait le Boulevard Saint Michel
Et, sous les arbres qui dormaient dans la chaleur,
Il est venu vers moi.


Je cheminais justement vers la Seine.
Brûlaient en moi, petits fagots fumants
Des chants pourprés qui, rougeoyant a peine,
Disaient: "La mort t'attend".

Il m'a soufflé certains secrets l'automne,
Et le Boulevard Saint-Michel  en a frissonné.
"Zim-Zim", disaient, les feuilles guillerettes
qui dansaient.

Ce ne fut qu'un instant. L'été n'a pas bronché

Et l'automne a disparu, furtivement,
Il est passé. Je suis seul à le savoir  qu'il était là,
Sous les arbres pesants.



05/12/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres