Plume et parchemin

Plume et parchemin

Aquarelle-cristaux

Emeraudes insondables contre cœoeur de diamant

Opales opalescentes contre tes rubis sanglants

Je cherche au sein des saphirs les reflets azurés

De l'aigue-marine aux miroitement bleutés.

 

Où sont les géodes de quartz des granits érodés ?

Les lapis-lazuli, yeux d'antiques poupées ?

L'hyacinthe ou l'almandin de leurs bouches carminées

Grenats passés au fil des temps comme

La kunzite de leurs pâles joues fanées.

 

Si ce n'est l'amazonite, agates des prunelles

Du félin, obsidienne de nuit, lequel

Rôdeur onyx, revient se lover à midi

Sur mes sofas améthystes aux reflets de velours.

Je préfère la topaze brûlée à la tombée du jour

Déchiquetée sur les schistes acérés

Corindon du couchant sur malachite des prés

S'enfouit dans le cinabre du jour à jamais refermé.

 



04/12/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres