Plume et parchemin

Plume et parchemin

Jane Austen- Mansfield Park -

Un autre roman Austinien,  et une aventure encore plus romanesque que ceux dont j'ai parlé déjà.

Publié en 1814, Mansfield Park est sans doute le roman le plus ambitieux de Jane Austen (1775-1817).
Issue d'une famille miséreuse, Fanny Price est âgée de dix ans quand elle est adoptée par son oncle maternel, Sir Thomas Bertram, qui va prendre en charge son éducation.  

Celle-ci est donc élevée avec ses cousins, légèrement plus âgés qu'elle, Tom, Edmond, Maria et Julia, mais il lui est presque constamment rappelé qu'elle leur est inférieure. Seul Edmond fait preuve de gentillesse à son égard; Maria et Julia la méprisent, Tom ne lui prête pas attention. Fanny maintient une correspondance régulière avec son frère William, officier de la Royal Navy. Elle acquiert en grandissant, notamment au contact d'Edmond, un sens moral qui lui sert de guide pour toute chose. La gratitude et l'affection qu'elle éprouve à l'égard de son cousin se transforment au fil des ans en un amour qu'elle garde secret.

 

Les jours passent calmement à Mansfield Park, jusqu'au jour où Lord Bertram part aux Caraïbes et que de nouveaux jeunes gens font leur arrivée dans les environs : Mr. et Miss Crawford, frère et soeur de la femme du nouveau pasteur. Leur arrivée bouleverse la vie austère de Mansfield Park, sous les yeux de Fanny...
Fanny, au fil des ans, éprouve plus que de l'affection pour son cousin Edmund. Comme toujours, la tension naît au moment d'une proposition de mariage, étrangement proposé par M. Crawford) Entre raison et sentiments, Fanny ne balance pas et refuse de se marier sans amour. L'arrivée à Mansfield de Miss Crawford - de laquelle s'éprendra Edmund - et de son frère viendra causer beaucoup d'émois aux habitants de Mansfield Park.

La gratitude et l'affection qu'elle éprouve à l'égard de son cousin se transforment au fil des années en un amour qu'elle garde secret.  L'auteur de Raison et Sentiments y excelle dans la description des rapports humains complexes qui se tissent entre ses personnages.


L'héroïne, Fanny Price, aurait pu me déplaire par son excès de bonté et de perfection - envie de la secouer quelquefois !! mais lorsqu'elle devient jalouse de Miss Crawford, elle devient aussi plus humaine.

 



03/12/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres