Plume et parchemin

Plume et parchemin

L'importance de la danse : Emma

Jane Austen adorait danser et excellait dans cet art ; elle le mentionne dans de nombreuses lettres.  "As a young woman she loved to dance, and must have felt that the movement of dance brought her alive physically".  Austen's heroines enjoy dancing too, and dancing figures in her courtship narratives.

Dans Emma, elle écrit :
Il n'était pas possible pour une jeune fille de ne pas savoir danser, car c'était au cours des bals que les jeunes gens pouvaient se rencontrer.
Emma, bien sûr, adorait danser, tout comme celle qui l'avait créée (Jane Austen) -  Emma "led off the dance with genuine spirit and enjoyment".
"Adorer la danse était un pas vers le fait de tomber amoureuse" écrit Jane Austen. Le problème avec Emma est que  Mr. Knightley n'aime pas participer aux danses. Il s'en moque et préfère être spectateur.  "'Pleasure in seeing dancing! not I, indeed,I never look at it. I do not know who does. Fine dancing, I believe, like virtue, must be its own reward".
Comment Emma (ou son auteur) parvient-elle à le faire changer d'idée ? Harriet Smith est le catalyseur qui permet à Mr Knightley d'entrer dans la danse au cours du fameux Crown Inn Ball. Emma qui adore danser souhaite que "Mr. Knightley "could love a ballroom better"
Elle était perturbée de voir Monsieur Knightley rester sans danser que par toute autre chose. Il restait parmi les personnes debout à regarder alors qu'il aurait dû être au milieu des danseurs et non pas parmi les maris, pères, joueurs de whist. Il paraissait beaucoup trop jeune pour figurer au nombre de ces personnes. Emma voyait sa silhouette, longue, fine qui attirait les regards, et elle aurait aimé l'avoir pour partenaire puisqu'il n'y avait aucun autre homme qui pouvait se comparer à lui. 

As Austen draws Mr. Knightley into the dance, Langdon Elsbree's principle is validated:  "Dancing [is] a test of a character's sense . . . ; the individual's reasons for dancing, his attitude towards a particular partner, and his success in pleasing a discriminating partner are indices of his competence in judging others accurately and in conducting himself decorously" (115) a test that Mr. Elton fails and Mr. Knightley passes spectacularly.  Jacqueline Reid-Walsh argues, "Ballroom scenes are central to Jane Austen's novels for they provide public arenas where the characters reveal their degree of accomplishment in surface manners and their inner courtesy or vulgarity" (115).  Allison Thompson writes, "the skill of a person's dancing expressed the quality of his or her soul or spirit," for "one measure of determining whether a man was truly a gentleman was by his ability to dance."

Finalement ce n'est pas avec elle qu'il va entrer dans la danse mais avec Miss Hariett Smith afin de la tirer de l'embarras dans lequel l'a plongé Mr Elton.
Quand Emma l'aperçoit conduisant Harriett dans le set, elle admire "
"his dancing proved to be just what she had believed it, extremely good" 

Lorsque plus tard, poussé par Mr Weston de montrer l'exemple en menant la danse, Emma répond :

"I am ready," said Emma, "whenever I am wanted."
"Whom are you going to dance with?" asked Mr. Knightley.
She hesitated a moment, and then replied, "With you, if you will ask me."
"Will you?" said he, offering his hand.
"Indeed I will.  You have shown that you can dance, and you know we are not really so much brother and sister as to make it at all improper."
"Brother and sister! no, indeed." 
En conduisant Emma dans la danse, Jane Austen, conduit aussi Mr Knightley vers le mariage, car l'introduction à la danse indique déjà les prémices de "courtiser" et la réponse d'Emma est sans ambiguité.


 

 

 

 

 



02/08/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres