Plume et parchemin

Plume et parchemin

la BOUCHE

Sous le pseudonyme de Victor Brodeau,
Louise Labé à écrit ce poème sur la bouche.

Bouche belle, Bouche bénigne,
Courtoise, claire, coralline,
Doulce, de mine désirable.
Bouche à tous humains admirable,
Bouche quand premier je te vis
Je fus sans mentir tout ravi,
Sur le doulx plaisir et grand aise
que reçoit l'autre qui te baise :
Mais après que t'ouï parler,
Je pensais entendre par l'air
Les dicts de Juno la seconde
Et de Minerve la faconde :
Par quoi je dis, ô bouche amie,
Bouche à qui tu veux ennemie,
Bouche qui fait vivre ou mourir
Tous ceux qu'elle peut secourir,
Bouche aimable, bouche entière,
Non variable, non légère.
Bouche se mourant d'un baiser,
Pour toute douleur apaiser,
Bouche riant, plaisante bouche,
Qui baille devant qu'on la touche.

Bouche voudrait tu emboucher
Celui qui voudrait te boucher ?
Bouche où gît le mien repos,
Bouche pleine de bon propos,
Bouche seule d'où doit sortir
Ce qui peut mon feu amortir.
Bouche à bien parler tant propice
Que plus on t'ouït, plus on te veut,
Et moins on t'a, plus on s'en deult, (donne)
Ne souffre point que ta beauté
Dédaigne ma grande loyauté,
Mais, ô Bouche heureuse et honnête,
ci reçoit, entend ma requête.
Bouche sans nulle tache noire,
Blanche, dis-je, plus que l'ivoire,
Bouche à qui fus autant fidèle
Comme elle est aimable et belle,
Bouche où n'y a chose à redire,
Sinon d'accorder, et me dire :
Amie je suis Bouche pour toi,
Puis que tu as le coeur pour moi :
Et veuille pour ton mal apaiser
Que de moi sentes un baiser.

 

kiss-by-nikosalpha_H141750_L.jpg



06/12/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres