Plume et parchemin

Plume et parchemin

la Joue

Très belle et amoureuse joue
Sur laquelle mon coeur se joue
Et mes yeux prennent leur repas,
Joue faite mieux qu'au compas.
Joue blanche, ou bien claire et brune,
Ronde comme un croissant de lune
S'allongeant un peu vers la bouche,
Qu'il me tarde que ne te touche
Et te mesure avec la mienne
Laquelle chose en bref advienne
Ainsi que j'en ai le souhait.

ô joue gaillarde et dehait (hardie)
De qui tout amoureux fait fête
Contemplant ta beauté parfaite.
Joue de qui le seul portrait
Les plus rusés à soi attrait.

Joue que nature illumine
D'un peu de couleur purpurine
A mode de fleur de pêcher
Pour te vendre aux amants plus cher...

Blasons du corps féminin

Enregistrer



06/12/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres