Plume et parchemin

Plume et parchemin

Ô prison douce - Joachim du Bellay

Un très beau poème de Joachim Du Bellay, qui s'inspira des thèmes de Pétrarque.
Dans ce poème, quelque peu conventionnel par l'utilisation de la "prison d'amour" mais qui est original dans l'expression de la joie amoureuse, malgré une notation nécessaire de tristesse, puisqu'il se doit dans le code amoureux, que l'amant ait à se plaindre de ne pas obtenir ce qu'il attend de la dame !

"Ô prison douce, où captif je demeure
Non par dédain, force ou inimitié
Mais par les yeux de ma douce moitié,
Qui me tiendra jusqu'à tant que je meure.
Ô l'an heureux, le mois, le jour et l'heure
Que mon coeur fut avec elle, allié !
Ô l'heureux noeud par qui j'y fus lié,
Bien que souvent je plains*,
soupire et pleure !

Tous prisonniers, vous êtes en souci
Craignant la loi et le juge sévère ;
Moi plus heureux, je ne suis pas ainsi.
Mille doux mots, doucement exprimés,
Mill' doux baisers, doucement imprimés
Sont des tourments où ma foi persévère.

* je me plaigne*
(Sonnet XXXIII au français modernisé).



0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres