Plume et parchemin

Plume et parchemin

Paresse d'un Jour d'été

Paresse d'un jour d'été

Les stores frémissent

Dans la touffeur du midi

Des chats immobiles assis

Murs blancs aux chapelets de poivrons

Parfums, odeurs du jardin d'autrefois

Des fleurs et des fruits écrasés.

Indolence, présences confuses.

Que faire de sa vie ?

Rivages de l'ennui ...

Un papillon frémissant

Se heurte aux vitres.

Glissements, effleurements,

Une main tendue n'accroche-t-elle que le vide ?

Seule la tristesse languit parmi les ombres

Visages incertains dont je peuple ma vie.

Le bonheur ? un morceau ténu

Au sein des sombres souvenirs

Là-bas, si loin, si loin .....

 

- 1987-  Elvi

 

 

 

 

 



29/07/2018
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres