Plume et parchemin

Plume et parchemin

SANDITON

Sanditon (1817) est le dernier roman — inachevé — de Jane Austen.

 

Le titre initial donné par Jane Austen en était "The Brothers", sans doute en référence aux frères Parker qui y évoluent. Après sa mort, la famille de Jane Austen lui préféra le titre de Sanditon. Le texte complet du livre ne sera publié qu'en 1925.

Écrit alors que Jane Austen est très gravement malade, puisqu'elle meurt quatre mois après avoir interrompu la rédaction de son roman, Sanditon met en avant quelques thèmes nouveaux dans l'œuvre de l'auteur, qu'il aurait été sans doute intéressant de voir développer jusqu'au bout. Le style contraste fortement avec le précédent roman de Jane Austen, Persuasion, d'un ton beaucoup plus grave, alors que Sanditon est traité sur le mode comique, presque caricatural.

Jane Austen commence l'écriture de Sanditon en janvier 1817, pour s'arrêter, trop atteinte par la maladie pour continuer, le 18 mars 1817. Elle mourra exactement quatre mois plus tard, le 18 juillet 1817.

Les Parker, qui habitent le Sanditon moderne (modern Sanditon, comme l'appelle Jane Austen), ont déménagé de la « vieille maison », la maison de leurs ancêtres, et cherchent à développer une nouvelle petite ville à la mode au bord de la mer.

La bourgade fictive de Sanditon semble avoir été inspirée par trois localités réelles : Worthing, où Jane Austen a séjourné plus d'un mois, du 18 septembre au 4 novembre 1805, à l'époque où la station commençait à se développer, sous l'impulsion de son premier citoyen, Edward Ogle; Eastbourne et Bognor Regis (« Hothamton ») qui, comme dans le roman, possède à l'époque déjà une librairie et peut être reconnue dans maintes descriptions de la localité fictive de Sanditon.

Plutôt qu'une réalité, la petite ville est en fait le rêve idéal qu'en font certains habitants tels que les Parker. Ils ont en effet une conception particulière de l'identité de la ville, et de la façon dont cette identité devrait être connue et appréciée du monde, comme le montre la façon dont se présente Mr Parker au début du roman :

« My name perhaps… may be unknown at this distance from the coast – but Sanditon itself – everybody has heard of Sanditon, – the favourite – for a young and rising bathing-place, certainly the favourite spot of all that are to be found along the coast of Sussex; – the most favoured by nature, and promising to be the most chosen by man. (Sanditon, p. 10-11). »

Mr Parker fait donc tous ses efforts pour promouvoir la petite cité, aidé par sa sœur Diana, sous l'œil amusé de la très rationnelle Miss Charlotte Heywood, qu'il a invitée à passer quelque temps chez lui pour la faire profiter des beautés de la ville et des vertus bénéfiques du climat.

Peu à peu, l'histoire se développe avec l'entrée en scène successive de nouveaux personnages : Lady Denham et Sir Edward, puis les sœurs de Mr Parker et son frère Arthur, puis Mrs Grifitths, Miss Lambe et les demoiselles Beaufort, et enfin, l'autre frère de Mr Parker, Sidney.

 

Résultat de recherche d'images pour "Sanditon jane austen"



28/07/2018
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres