Plume et parchemin

Plume et parchemin

Une ballade

Sage et triste jusqu'à l'ennui

Elle chantait une ballade

Longue, trop longue à son coeur inutile.

Son chat pour l'écouter,

Avait cessé de poursuivre ses chimères

Et la pluie sur les rosiers grimpants

Effeuillait lentement l'éclosion écarlate.

 

Elle disait, cette chanson,

Que l'amour est un jour d'été

Menacé par les orages

Après le midi de langoureuses lassitudes.

 

Sage, trop sage, elle chantait une ballade.

La senteur des roses sous la pluie

Enervait son coeur délaissé

Son chat pour mieux l'écouter

Avait cessé de jouer

Et la pluie s'égrenait lentement,

Vainement, comme les notes de sa chanson.

 

29/06/93.ELVI




0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres